Prix Taurus pour les arts visuels

Taurus Prize for visual arts

Candidature ouverte
Candidature ouverte
Candidature ouverte
Candidature ouverte
Candidature ouverte
Candidature ouverte
Open application
Open application
Open application
Open application
Open application
Open application

Lagos - Mainland

Pour son édition inaugurale, le Prix Taurus pour les Arts Visuels est dédié à la partie continentale de Lagos au Nigéria (aussi appelée le mainland). Victoria Island et Ikoyi (les îles) sont exclues du territoire de recherche du prix.

Le Jury

Pour cette première édition du prix, la Fondation Taurus a fait appel à un jury constitué de cinq expert(e)s qui désigneront ensemble le.la lauréat.e : Inua Ellams; Azu Nwagbogu; Oluremi C. Onabanjo; Iheanyi Onwuegbucha et Tosin Oshinowo.

– Inua Ellams, auteur
Né au Nigeria, Inua Ellams est artiste, poète, dramaturge, performer, graphiste et designer. Il a fondé les Midnight Run, un mouvement urbain international qui propose des promenades nocturnes et artistiques au coeur de Londres. Il est designer pour l’agence créative White Space et tout son travail gravite autour des notions d’identité, de déplacement et de destinée, mêlant art contemporain et formes littéraires. Ses poèmes sont publiés chez Flipped Eye, Akashic, Nine Arches et ses pièces chez Oberon.

– Azu Nwagbogu, fondateur, African Artists Foundation, Lagos
Azu Nwagbogu est le fondateur de l’African Artists’ Foundation (AAF) à Lagos et, jusqu’à peu, le directeur du Zeitz Museum of Contemporary Art en Afrique du Sud. Il a lancé le LagoPhoto Festival et créé Art Base Africa, un site internet dédié à l’art contemporain africain. Il siège au sein de nombreux jury (Dutch Doc, POPCAP Photography, World Press Photo, Prisma 2015, Greenpeace Photo 2016, New York Times Portfolio Review 2017-2018, W. Eugene Smith 2018, le prix PhotoEspaña 2018, notamment) et a organisé des expositions pour diverses collections publiques comme privées.

– Oluremi C. Onabanjo, curatrice
Oluremi C. Onabanjo est curatrice et historienne de la photographie, des arts africains et de la diaspora africaine. Elle a organisé de nombreuses expositions en Afrique, en Europe et en Amérique du Nord pour la Collection Walther, dont elle était Directrice des expositions et collections, à New York. Récemment, elle a co-commissarié Recent Histories: Contemporary African Photography and Video Art (2017) et dirigé la publication associée avec Steidl. L’ouvrage a depuis été nommé pour le ICP Infinity Award (Critique d’art et recherche en art) et cité par le New York Times comme “l’un des meilleurs livres de photographie de 2017”.

– Iheanyi Onwuegbucha, directeur, Centre for Contemporary Art, Lagos
Iheanyi Onwuegbucha est curateur au centre d’art contemporain de Lagos (CCA, Lagos). Il a reçu la prestigieuse bourse Chevening et obtenu un Master en Management des Institutions culturelles et commissariat à l’Université de Leeds. Ses projets d’exposition les plus récents incluent : LineGuage: Textual Imagery | Linear Allegories et A Collection of Stories (CCA, Lagos); une exposition avec la fondation Kadist, Paris et Layers, co-commissariée avec Valentine Umansky à Labanque, Béthune, France.

– Tosin Oshinowo, architecte et curatrice
Tosin Oshinowo est membre de l’ordre des Architectes du Nigéria et de l’Institut royal des Architectes britanniques. Elle collabore avec le cabinet cmD+A depuis 2012 et a travaillé à la création du centre commercial Maryland à Lagos. Elle a obtenu un diplôme de l’Association d’Architecture de Londres et un master en Design Urbain à l’Ecole d’Architecture Bartlett (University College). Passionée d’histoire de l’architecture et curieuse des approches sociales et environnementales urbaines, elle a reçu plusieurs prix pour son travail photographique et réalisé une commande urbaine pour la ville de Lagos. En 2012, elle a publié un article sur « la nécessité de réinvestir l’espace public à Lagos » et a été invitée en 2016 par Watershed à diriger le séminaire ‘Playable Cities Lagos’ à Bristol, avec le soutien du British Council de Lagos. Elle est l’une des fondatrices de l’Alliance Africaine pour un Nouveau Design (AAND), un think-tank qui explore le design contemporain africain, a créé sa propre ligne de mobilier, Ilé-Ilà, a été listée parmi les cent femmes nigérianes les plus créatives, a gagné le 3e prix du concours City People Real Estate et a été invitée à prendre part au TEDx Portharcourt. En 2019, elle fait partie des trois curateurs en charge de la seconde biennale de Lagos.

Les Partenaires

En 2020, le travail réalisé par le.la lauréat.e du Prix Taurus pour les Arts Visuels sera exposé dans trois institutions de renommée internationale :

Les Journées photographiques de Bienne

Festival annuel de photographie, les Journées photographiques de Bienne présentent chaque année une vingtaine d’expositions de photographes émergent.e.s suisses et internationales.aux dans une dizaine de
lieux de la ville de Bienne. Pendant plus de trois semaines, le festival offre un programme d’événements, de conférences et de performances ainsi que des propositions de médiation culturelle pour tous les publics. Le festival est régulièrement invité à participer à d’autres manifestations photographiques en Suisse et à l’étranger.

Le Photoforum Pasquart

Considéré l’une des principales institutions suisses consacrées à la photographie contemporaine, le Photoforum Pasquart est dédié à la photographie émergente
au sens large, suisse comme internationale. Le Photoforum occupe une place particulière sur la scène photographique suisse, et constitue une plateforme pour les photographes et artistes en début et milieu
de carrière. Il organise entre cinq et sept expositions annuelles, alternant expositions thématiques et monographiques,
qui sont parfois les premières des artistes,
avec des projets explorant les multiples usages de l’image photographique au sein de la société.

Le LagosPhoto Festival

Porté par l’African Artists Foundation et constituant l’une des rares institutions dédiées à la photographie au Nigéria, le LagosPhoto Festival est un événement
annuel qui, depuis 2009, donne à voir les créations d’artistes nigérians, issus du continent africain ou d’artistes internationaux au coeur de la capitale nigériane.

LagosPhoto Festival 2018. © Benson Ibeabuchi

LagosPhoto Festival 2018. © Benson Ibeabuchi

Newsletter